Multiannual Energy Plan

Spotlight Activity: Multiannual Energy Plan

In its National Low-Carbon Strategy, Stratégie Nationale Bas Carbone, France had set a clear trajectory on reducing CO2 emissions. However, the new government elected in 2017 is facing mounting opposition to a proposed carbon tax hike while environmental movement is growingly dissatisfied at the repeated failure of France do decrease its GHG emissions.

Although decreasing the emissions would be easily accomplished by switching to low-carbon electricity (the electric power mix emissions on mainland France have consistently been under 50 gCO2/kWh since 2015), the government backed down on the carbon tax and pushed back the new increase for at least 6 months. Furthermore, it has issued a draft MultiAnnual Energy Plan (in French: PPE = Programmation Pluriannuelle de l’Energie) which does not ensure CO2 emission reduction. In fact, premature nuclear plant closures threaten the low-carbon status of the French electricity mix, for lack of equivalent low-carbon sources.

On the other hand, some advances have finally been made by this Government on progress points often underestimated in public policies:

1. Carbon neutrality before 2050: at last, the insufficient objective of dividing emission by a factor 4 has been replaced by carbon neutrality. However, there seems some explaining to do. Some journalists got it backwards and did not understand that carbon neutrality is more ambitious than the factor 4 (beware : factor 4 in France has a different meaning from the international factor 4 defined by the Club of Rome in the 1990s).

2. Renewable heat: low-carbon renewable sources and heat pumps as means to decarbonize heating in buildings.

3. Acknowledgement that subsidized power production should be limited to affordable levels: as shown in many countries, when left unchecked, subsidies for renewable power result in sharp electricity price rises. The government reacted by diverting most of the 7 billion euros per year in subsidies for non-competitive wind and solar power to the carbon tax, which created a problem even worse than the original one (electricity price hikes).

At this point, Climate Scorecard and partner organizations (Saving Our Planet) recommend to French government to adopt a practical, progressive and revenue neutral strategy to switch from the current carbon tax scheme towards a Carbon Fee & Dividend policy, similar to that recently adopted by Canada.

Conversely, we propose to apply a price on carbon uniformly to all domestic and imported goods and services, as proposed by the CCL (Citizens Climate Lobby) in its CF&D (Carbon Fee & Dividend) package (for more details, read our Post #10).

For France to successfully implement carbon neutrality by 2050, it needs to fix its failing energy policy now.

Status: Falling Behind

France should no longer delay a short-term/mid-term assessment of its energy strategy policies. Deciding on new public policies without being clear on the lessons learned of 10 years of investment in renewable energy is not an option. This assessment was largely done during the National Public Debate on the PPE, but the first draft of the PPE does not take into account some important conclusions of the debate.

Please send the following message to the policymaker(s) below.

Write to French Republic President, Mr. Emmanuel Macron :

Mister President, Dear Sir,

France has trouble setting up a framework for its new energy policy. We have spotted some important discrepancies between replies made by the Government during the National Public Debate on the PPE and the first draft of the proposal. For instance, it is quoted that nuclear power produces 66 gCO2/kWh when the conclusion of the French administration clearly shows that it is 6-12 gCO2/kWh range.

Such mistakes need to be fixed. No one should decide the energy policy of any country without considering the lessons learned in previous work, especially wen it has been validated by the Government and its administration.

For France to successfully implement a low-carbon energy policy, we propose to include Climate Scorecard as an observer NGO on the PPE review panel.

We are looking forward to your answer and working on climate action together.

With our respectful and best regards,
[sign name]

Contact:
Write to French President Emmanuel Macron, Champion of the Earth, at:
http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

For More Information

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/strategie-nationale-bas-carbone-snbc
https://www.eversheds-sutherland.com/global/en/what/articles/index.page?ArticleID=en/Energy/FRANCE_Multiannual_Energy_Plan_for_the_next_10_years_is_almost_in_its_final_version
https://fr.wikipedia.org/wiki/Programmation_pluriannuelle_de_l’énergie
https://www.liberation.fr/france/2019/02/07/le-gouvernement-renonce-a-diviser-par-quatre-les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-de-la-france_1707943
https://fr.wikipedia.org/wiki/Facteur_4
https://sustainabilitydictionary.com/2006/02/17/factor-4/
https://SavingOurPlanet.net/
https://citizensclimatelobby.org/
https://citizensclimatelobby.org/carbon-fee-and-dividend/
https://www.climatescorecard.org/2018/12/carbon-fee-dividend-for-france-and-the-european-union-2/

Education organizations, NGOs and community services in your neighborhood

Programmation Pluriannuelle de l’Energie

Dans sa Stratégie Nationale Bas Carbone, la France La France avait fixé une trajectoire claire en matière de réduction des émissions de CO2. Cependant, le nouveau gouvernement élu en 2017 se heurte à une opposition croissante à une proposition d’augmentation de la taxe carbone alors que le mouvement environnemental est de plus en plus mécontent de l’échec répété de la France à réduire ses émissions de GES. Bien que la réduction des émissions se ferait facilement en passant à l’électricité à faible émission de carbone (les émissions du mix électrique en France métropolitaine sont constamment inférieures à 50 gCO2/kWh depuis 2015), le gouvernement a renoncé à la taxe carbone et a repoussé la nouvelle augmentation pendant au moins 6 mois. En outre, elle a publié un projet de PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie) qui n’assure pas la réduction des émissions de CO2. En fait, les fermetures prématurées de centrales nucléaires menacent le statut à faible émission de carbone du mix électrique français, faute de sources équivalentes à faible émission de carbone.

D’autre part, certains progrès ont finalement été réalisés par ce gouvernement sur des points de progrès souvent sous-estimés dans les politiques publiques :

1. la neutralité carbone avant 2050 : enfin, l’objectif insuffisant de diviser les émissions par un facteur 4 a été remplacé par la neutralité carbone. Difficile à croire : certains journalistes ont compris à l’envers cette avancée et n’ont pas compris que la neutralité carbone est plus ambitieuse que le facteur 4.

2. la chaleur renouvelable : les sources d’énergie renouvelables à faible teneur en carbone et les
pompes à chaleur comme moyen de décarboniser le chauffage dans les bâtiments.

3. reconnaître que la production d’électricité subventionnée devrait être limitée à des niveaux abordables : comme le montrent de nombreux pays, lorsque rien n’est fait pour les limiter, les subventions pour l’énergie renouvelable entraînent une forte hausse des prix de l’électricité. Le gouvernement a réagi en détournant la majeure partie des 7 milliards d’euros par an de subventions pour l’énergie éolienne et solaire non compétitive vers la taxe carbone, ce qui a créé un problème encore plus grave que le précédent (hausse du prix de l’électricité).

A ce stade, Climate Scorecard et les organisations partenaires (Saving Our Planet) recommandent au gouvernement français d’adopter une stratégie pratique, progressive et neutre en termes de revenus pour passer du système actuel de taxe carbone à une politique sur les frais et dividendes carbone, similaire à celle récemment adoptée par le Canada.

Inversement, nous proposons d’appliquer un prix sur le carbone uniformément à tous les biens et services nationaux et importés, comme le propose le CCL (Citizens Climate Lobby) dans son projet de Prix et Dividende Carbone (CF&D, Carbon Fee & Dividend) (pour plus de détails, voir notre Post #10).

Conclusion

Pour que la France parvienne à mettre en œuvre avec succès la neutralité carbone d’ici 2050, il lui faut remédier dès maintenant à sa politique énergétique défaillante.

En recul

Augmenter les émissions de CO2 n’est pas une option durable. La France ne devrait plus retarder l’évaluation à court/moyen terme de ses politiques de stratégie énergétique. Décider de nouvelles politiques publiques sans être clair sur les leçons tirées de 10 ans d’investissement dans les énergies renouvelables n’est pas une option. Cette évaluation a été faite en grande partie lors du débat public national sur le PPE, mais la première version du PPE ne tient pas compte de certaines conclusions importantes du débat.

Action pour le climat

Ecrivez au président de la République, Monsieur Emmanuel Macron :

Exemple de contribution :

Monsieur le Président,

La France a du mal à mettre en place un cadre cohérent pour sa politique énergétique. Nous avons relevé d’importantes divergences entre les réponses données par le gouvernement lors du débat public national sur le PPE et la première ébauche du projet de PPE. Par exemple, il y est cité que l’énergie nucléaire produit 66 gCO2/kWh alors que la réponse du CGDD montre clairement qu’elle est comprise entre 6 et 12 gCO2/kWh.

Référence : https://ppe.debatpublic.fr/electricite-nucleaire-12-ou-66-gc02kwh

De telles erreurs doivent être corrigées. Personne ne devrait décider de la politique énergétique d’un pays sans tenir compte des enseignements tirés des travaux antérieurs, en particulier lorsqu’ils ont été validés par le gouvernement et ses experts.

Pour que la France puisse mettre en œuvre avec succès une politique énergétique sobre en carbone, nous proposons d’inclure Climate Scorecard en tant qu’ONG observatrice au sein de la commission de révision du PPE et des instances idoines.

Climate Scorecard se tient à votre disposition pour une aide précise et efficace afin de définir et tenir les objectifs de l’Accord de Paris. Dans l’attente de votre réponse, nous soutenons votre action pour le climat en France et dans le monde.
Avec nos salutations les plus respectueuses [Prénom Nom] »

Envoyez ce Message d’Alerte :
Ecrivez à Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron, Champion de la Terre :
http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

Ecoles, associations et organismes d’enseignement ou services sociaux
Devenez partenaires de Climate Scorecard en vous inscrivant sur :
https://www.climatescorecard.org/partners/

Pour nous contacter, envoyez un courriel au Directeur National de Climate Scorecard: Stephan
Savarese
stephan@climatescorecard.org

Leave a Reply

Your email address will not be published.

x
x

Climate change is real, and what governments do matters.

Help us work with key stakeholders globally to ensure continued support of the The Paris Agreement.